Acheter des parts de SCPI avec une bourse étudiante

Tout le monde cherche un moyen efficace permettant d’arrondir ses fins du mois, y compris les étudiants. Certains d’entre eux sont d’ailleurs prêts à prendre le risque d’investir dans des parts de SCPI. Est-ce une bonne idée d’acheter des parts de SCPI avec une bourse étudiante ? Les réponses dans l’article ci-après.

Acheter des parts de SCPI avec une bourse étudiante : une bonne ou une mauvaise idée ?

Il est vrai que les Sociétés Civiles de Placement immobilier font partie des produits d’épargne préférés des Français. Quoi qu’il en soit, souscrire des parts de SCPI comporte des risques non négligeables (perte en capital). Jeunes, inexpérimentés et naïfs, les étudiants boursiers souhaitant investir dans ce véhicule de placement sont donc inconscients des dangers qu’ils encourent. Effectivement, il est parfois difficile de trouver des acheteurs sur le marché et s’il y en a, l’associé est souvent obligé de les vendre à moitié prix.

Il faut aussi retenir que le capital investi dans des parts de SCPI n’est pas garanti. En clair, les chances de survivre dans la jungle des SCPI sont faibles, notamment pour ceux qui viennent de faire leurs premiers pas dans le monde de la Pierre-Papier. Il est important d’avoir une connaissance approfondie de l’évolution des marchés immobiliers pour espérer gagner de l’argent par l’intermédiaire des SCPI. Il est donc préférable de ne pas investir dans des parts de SCPI avec une bourse étudiante, car les risques sont réels. Par contre, si l’étudiant figure dans le 7e échelon, il pourra toucher 555,10 € par mois et investir une partie de son capital dans l’acquisition de parts de SCPI, car l’avantage sera plus intéressant. La mauvaise nouvelle c’est que seuls les étudiants défavorisés peuvent bénéficier de cette aide financière.

Acheter des parts de SCPI avec une bourse étudiante une bonne ou une mauvaise idée

Utiliser un prêt étudiant pour acheter des parts de SCPI : la solution idéale

Comme déjà mentionné dans le paragraphe précédent, souscrire des parts de SCPI avec une bourse étudiante est trop risqué. Certes, certains jeunes diplômés ont déjà réussi à gagner de l’argent de cette manière, mais c’est toujours une solution à double tranchant. En général, il est possible de souscrire des parts de SCPI à crédit dans l’objectif de doper le rendement du placement immobilier. Par conséquent, rien n’empêche les étudiants de contracter un prêt étudiant auprès d’une banque pour acheter des parts de SCPI. Bien entendu, tous les établissements bancaires imposent des conditions aux demandeurs telles que la durée de l’emprunt, l’âge requis, le profil de l’étudiant, etc.

Afin de dénicher les meilleures offres proposées par les banques, il est conseillé de consulter un comparatif de prêt étudiant. Il ne faut pas hésiter à demander conseil à un expert (un professionnel indépendant ou une agence spécialisée) pour faire le bon choix. Le plus difficile sera de trouver une SCPI adaptée à son profil, surtout pour un étudiant qui souhaite investir dans des fonds immobiliers et en tirer le maximum de profit. Raison pour laquelle il faut consulter un classement des meilleures SCPI du moment. Les critères de sélection à retenir sont : le TDVM (Taux de Distribution sur Valeur de Marché), le TRI (taux de rentabilité interne), le prix de souscription, le TOF (taux d’occupation financier) et surtout les frais de gestion.