Tout savoir sur les bourses étudiantes

Il est normal que les jeunes bacheliers cherchent par tous les moyens à obtenir des aides financières qui leur permettront de terminer leurs études sans connaître des soucis d’argent. Chaque année, ils sont toujours nombreux à déposer leurs demandes de bourse étudiante sur le site etudiant.gouv.fr. Quoi qu’il en soit, la plupart des futurs étudiants se posent des questions sur le calcul du montant des primes, la date des versements et le barème des bourses étudiantes. Le point dans cet article.

Bourses d’études : à qui s’adressent-elles ?

Tout étudiant préparant son entrée en enseignement supérieur peut obtenir une bourse d’études. Par contre, le demandeur doit respecter certaines conditions pour espérer en bénéficier. Dans tous les cas, les bourses étudiantes sont attribuées aux jeunes bacheliers issus des familles les plus démunies et souhaitant décrocher un diplôme d’études supérieures en France. Mais cela n’empêche pas les autres apprentis de déposer leurs demandes. Dans le cas où le dossier est refusé, il est toujours possible de se tourner vers d’autres aides financières à l’instar de l’APL (ou aide personnalisée au logement) qui prend en charge une partie des loyers versés par les étudiants. Il faut toutefois retenir que les étudiants boursiers doivent rembourser le CROUS s’ils se sont absentés lors des examens, à moins qu’ils ne présentent des pièces justificatives au centre régional des œuvres universitaires et scolaires.

Le calcul des montants des bourses étudiantes

Le CROUS (centre régional des œuvres universitaires et scolaires) peut accorder des bourses étudiantes sur critères sociaux à ceux qui ont en fait la demande dans les délais prévus. La sélection des dossiers se fait selon l’ordre de réception. Il faut donc que la demande soit déposée dans les plus brefs délais. En ce qui concerne le montant des bourses étudiantes, celui-ci varie en fonction des revenus du foyer. Un système de 9 échelons a été d’ailleurs instauré afin de simplifier son calcul.

Le calcul des montants des bourses étudiantes

Concrètement, ceux qui figurent dans l’échelon 0 peuvent obtenir une exonération des frais d’inscription à l’établissement d’enseignement supérieur. Plus encore, ils ne seront plus obligés de verser la CVEC (contribution vie étudiante et campus) qui est en vigueur depuis la rentrée universitaire 2018.

Les futurs étudiants situés dans l’échelon 0 bis toucheront, quant à eux, une allocation d’études mensuelle de 100,90 € par mois, contre 166,90 €/mois pour le 1er échelon, 251,30 €/mois pour le 2e échelon, 321,80 €/mois pour le 3e échelon, 392,40 €/mois pour le 4e échelon, 450,50 €/mois pour le 5e échelon, 477,80 €/mois pour le 6e échelon et 555,10 €/mois pour le 7e échelon (le montant maximum accordé aux étudiants les plus démunis).

La date de versement des bourses étudiantes pour la rentrée universitaire 2018-2019

Malheureusement, seuls les étudiants ayant effectué leurs demandes avant le jeudi 31 mai 2018 pourront toucher leurs bourses d’études (accordée par le CROUS) pour la rentrée universitaire 2018. Le premier versement des primes a eu lieu au 30 août dernier. La bonne nouvelle c’est que les montants des bourses de l’année 2017 ont été conservés pour cette année (les plafonds restent inchangés). En outre, il est à noter que les bourses étudiantes sont versées sur les 10 mois du calendrier de l’année universitaire (hors vacances d’été). Il est toutefois possible de bénéficier de 12 versements dans certaines conditions (prolongations des études au-delà du 1er juillet, déménagement des parents à l’étranger ou en outre-mer). Les bourses étudiantes sur critères sociaux accordées par les CROUS seront versées avant le 5 de chaque mois à compter de cette nouvelle rentrée universitaire 2018. Quoi qu’il en soit, il est conseillé de consulter le site etudiant.gouv.fr afin de vérifier toutes les conditions d’éligibilité des différentes bourses étudiantes et allocations logement disponibles en France.